Hearthstone : Martin au plus haut niveau

 

Ils sont seize par continent à être sélectionnés pour faire partie des Hearthstone Grand Masters sur le jeu vidéo de cartes Hearthstone. Le joueur mosellan Zhym, alias Martin Prête, de l'équipe Hélios Gaming, en fait partie, grâce aux résultats obtenus à Séoul où il a terminé vice-champion, puis à Bucarest en Roumanie. Les premiers matches des Hearthstone GrandMasters débuteront en 2020. 500 000 $ à gagner, dont 200 000 pour le premier.

© Le Républicain Lorrain, Mercredi le 23 Octobre 2019 

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Oblivion corp : des sportifs, pas des geeks

Entraînements intensifs, stratégie d'équipe, esprit de compétition... L'e-sport (sport électronique) passionne de plus en plus de joueurs et de spectateurs. La ville de Florange a désormais son équipe, une première en Moselle nord.

 
Kevin, Julien, Mathias et Dorian, jouent désormais sous dossard Florangeois au sein des deux équipes d'Oblivion Corp engagés dans les tournois d'e-sport. ( Photo Pierre HECKLER )

Toutes les villes ont bien leur équipe de foot... » Florange aura désormais son équipe d'e-sport (sport électronique) Oblivion Corporation. Une quasi-première dans le nord Mosellan où seule ENES Corp existe déjà, sponsorisée par les régies municipales d'électricité de Cattenom, Hagondange et Basse-Ham. La discipline compte pourtant plus de deux millions de pratiquants. Des chiffres à faire pâlir bien des fédérations sportives. Car « on parle bien de sport ! », insistent les joueurs d'Oblivion corporation.

« D'accord, ça ne fait pas maigrir », sourit Kevin Volles. Mais, au même titre que les échecs, le sport électronique demande entraînements, stratégie et esprit de compétition. « Du sang froid, de la précision et des réflexes, car une action se joue au dixième de seconde », assure encore Dorian Henin.

Sous le dossard florangeois, Oblivion Corporation compte déjà deux équipes de cinq joueurs, prêts à concourir sur League of Legends (LOL pour les amateurs), l'un des jeux sur PC les plus populaires dans le monde.

Nés à l'ère de la PlayStation, ces joueurs, de 19 à 24 ans, ont grandi avec Lara Croft et consorts avant de se lancer dans les jeux en lignes puis d'être piqués par le virus de la compétition. Même s'ils avouent tous le secret espoir de vivre un jour de leur passion comme joueur professionnel, ils s'inscrivent en faux contre les clichés encore attachés aux gamers. « On ne passe pas notre vie devant un écran isolé dans notre chambre. Au contraire, on s'ouvre à beaucoup d'autres », insiste Dorian. « On est salariés ou étudiants, on a une vie et on ne se prive pas de sortie », assure encore Kevin, « sauf peut-être en période de championnat du monde... » Comme pour tout amateur passionné de sport, il y a des parties à ne pas manquer. Parties qu'ils suivent et analysent en direct sur internet, notamment sur twitch.tv, avant de retourner s'entraîner clavier et souris en mains.

Prochaine étape pour ces joueurs, un tournoi à Hagondange, le 23 mars, avec un cashprize de 2 100 € en jeu. « Le but c'est d'abord de progresser mais on vise au moins les demi-finales », glisse Julien Monneau. Et un nouvel objectif : « faire connaître l'e-sport au grand public pour attirer plus de joueurs, plus de talents et plus de dynamique ».

Lucie BOUVAREL lucie.bouvarel@republicain-lorrain.fr

Lucie BOUVAREL

© Le Républicain Lorrain, Dimanche le 03 Mars 2019